Mamans entrepreneures, la CAF vous aide !

Conjuguer vie familiale et vie professionnelle lorsque l’on envisage de travailler à son compte peut s’avérer très complexe.
Heureusement grâce au Complément de Libre Choix du Mode de Garde (CLMG) de la Prestation d’Accueil du Jeune Enfant (PAJE), vous aurez la possibilité de bénéficier d’une prise en charge partielle de la rémunération de la personne en charge de votre ou vos enfant(s).

Cette contribution sera versée par la caisse d’allocations familiales (CAF) ou la Mutualité sociale agricole (MSA) en fonction de votre situation.

Différentes possibilités s’offrira à vous :
Employer vous même votre salariée (assistante maternelle ou garde à domicile)
Passer par un organisme tiers (associations, entreprise de service à la personne ou une micro-crèche)

En, 2015, selon vos revenus, cette contribution allait jusque :

-460,93€ pour un enfant de  moins  3 ans et 230,47 € pour un enfant entre 3 et 6 ans, en cas d’emploi d’une personne salariée (Assistante maternelle ou Garde à domicile)

- 842,84 €  pour un enfant de  moins  3 ans et 421,43  € pour un enfant entre 3 et 6 ans, en cas d’emploi d’une personne via un organisme tiers (Associations, entreprise service à la personne, micro-crèche)

Pour plus de détails au sujet de ces différentes aides, n’hésitez pas à cliquer sur le lien ci-dessous et à prendre contact directement avec votre CAF :
https://www.caf.fr/aides-et-services/s-informer-sur-les-aides/petite-enfance/le-complement-de-libre-choix-du-mode-de-garde

3 Remarques :

1. CLCMG vs CLCA
Attention à ne pas confondre le Complément de Libre Choix du Mode de Garde avec le Complément de Libre Choix d’Activité qui correspond au congé parental

2. Avis aux mamans-poules !
Peu de gens y pensent, mais les personnes travaillant depuis leur domicile peuvent également recourir à une garde à domicile pendant leur temps de travail et bénéficier des aides pré-citées.

3. Stop au travail non déclaré !
Certaines personnes aux faibles revenus pensent n’avoir aucun autre recours qu’employer une personne « au noir ». Rassurez-vous, une fois ce dispositif mis en place, il sera fort possible que la somme restant à votre charge soit identique à celle que vous payez déjà. En revanche, cela se fera cette fois en toute légalité et la personne employée pourra faire valoir ses droits (congés, arrêt maladie, droits au chômage, cotisation retraite etc…)

A très bientôt pour de nouvelles astuces et infos !

Entrepreneurialement

Oum Souleyman
KHDJ Consulting

Comments are closed